notre histoire

La Cave des Amandiers c’est un peu une utopie ou plutôt un rêve… Un projet de vie à coup sûr !

« APPRENDS LES RÈGLES COMME UN PROFESSIONNEL, AFIN DE POUVOIR LES BRISER COMME UN ARTISTE. » PABLO PICASSO (1881-1973)

C’est l’envie de créer de grands vins dans des terroirs d’exception, de tenter de révéler au mieux les qualités des cépages autochtones valaisans dans un environnement authentique et d’offrir au vin le temps de grandir dans la fraîcheur, l’obscurité et le calme de la cave.

Notre exploitation a été créée en 2008, ainsi après avoir vinifié le premier millésime dans un mazot, puis dans un garage à tracteur à Fully, nous avons trouvé un lieu plus adéquat sur la commune de Saillon. Nous emménageons dans cette nouvelle cave dès 2011 et bien que les installations de vinifications soient récentes, le travail reste essentiellement artisanal.

 

Nos vignes sont entretenues manuellement à cause de la topographie compliquée des coteaux abrupts (8,2 ha), constitués de petites terrasses qui s’étagent de 450 à 900 m. d’altitude. Le climat est extraordinairement favorable à la vigne, mais afin de toujours garantir une qualité irréprochable et une maturité optimale des baies nous réalisons un tri drastique de la vendange. Les rendements sont faibles et adaptés à la vigueur de chacun des parchets, pour assurer une bonne concentration des arômes et des polyphénols de raisin.

Branson automne (1).jpg

Nos vignes

La vigne en Valais est essentiellement une viticulture de montagne. Chez nos voisins italiens on parle volontiers de « viticoltura eroica »pour les vignobles inscrits dans ce type de topographie exceptionnellement accidentée.

Cette « viticulture héroïque » est parfaitement illustrée par les différentes entités que possède la Cave des Amandiers : des pentes vertigineuses ou la vigne s’agrippe parfois péniblement au coteau, de nombreuses petites terrasses soutenues par des murs de pierres sèches, une mécanisation quasiment inexistante. C’est cette pente, ces murs de pierres sèches, cet environnement d’une diversité extraordinaire ainsi qu’un climat particulier au Valais qui permettent d’obtenir un équilibre et une maturité optimale des raisins. En effet, pendant la période végétative (d’avril à octobre), ce climat est typ méditerranéen supérieur, et de loin, au reste de la Suisse Romande.

Viennent s’ajouter d’autres facteurs climatiques plus locaux, en effet, on ne peut ignorer le rôle joué par le foehn, un vent chaud qui vient sécher les grappes en période de vendanges, mais également à un niveau microclimatique ; la chaleur générée par l’échauffement des murs le jour est restituée la nuit. L’altitude et l’exposition, jouent également un très grand rôle, on remarque ainsi de trps grandes hétérogénéités d’un parchet à l’autre, permettant de cultiver de nombreux cépages aux caractéristiques forts différentes.

Anzé.jpg

Notre équipe

Nos ambassadeurs

Screenshot 2022-07-05 09.24_edited.jpg